Réduction mammaire

Une poitrine trop volumineuse peut être très invalidante dans la vie de tous les jours. Le poids de la poitrine peut en effet entraîner des douleurs dorsales hautes importantes. Elle peut aussi gêner la femme dans la pratique d’un sport ou lors de son activité professionnelle. L’assurance-maladie peut prendre en charge une grande partie des frais de l’intervention. Si le chirurgien estime pouvoir enlever plus de 300 grammes par sein, alors l'intervention est prise en charge par l'assurance maladie.

Principe des techniques de réduction et de pexie mammaire

Suite au relâchement de l’enveloppe cutanée du sein, celui-ci “se laisse aller” et présente une ptose (chute). La réduction mammaire consiste à retendre l’enveloppe cutanée qui entoure le sein. . Cette remise sous tension cutanée est associée à une résection glandulo-graisseuse permettant de diminuer le poids du sein.

Les incisions cutanées sont placées de manière à ce que les cicatrices qui en résultent soient les moins visibles possibles. Il y aura toutefois toujours une cicatrice autour de l’aréole et une cicatrice verticale partant du bas de l’aréole en direction du sillon sous-mammaire. Une cicatrice horizontale est nécessaire dans les cas de réduction mammaire plus importante.

Cette intervention est réalisée sous anesthésie générale.  La réduction mammaire nécessite une hospitalisation de 1 à 3 jours en fonction de l'importance du volume qui a dû être enlevé.

Préparation de l’intervention

Lors de la consultation pré-opératoire, le Docteur CHERIF devra prendre quelques mesures du sein. Ces mesures sont nécessaires pour déterminer la technique opératoire la plus adaptée au cas de la patiente. Les plaintes de la patiente seront évaluées. Il est important de noter que le tabagisme augmente fortement les risques (de nécrose aréolaire et de déhiscence de plaie) de cette intervention. Il est donc indispensable d’arrêter de fumer avant l’intervention chirurgicale de manière à éviter une majoration inutile du risque opératoire. Le Docteur CHERIF expliquera à sa patiente les principes de la technique chirurgicale, ainsi que ses complications potentielles.

Lors de la deuxième consultation pré-opératoire, des photos seront prises. Le chirurgien plasticien répondra aux questions que la patiente se pose encore. L’intervention pourra être programmée.

La période postopératoire

Lors de la réduction mammaire, un petit drain est mis en place. Un pansement sec est placé après l’intervention. La réduction mammaire est une opérations qui est en général très peu douloureuses. Un traitement antalgique simple (Paracétamol et anti-inflammatoire) est suffisant et nécessaire pendant seulement 48h postop. Le retour au domicile a lieu 1 ou 2 jours après l’intervention. La patiente peut se doucher dès le lendemain de l'opération grâce aux pansements impermébales qui sont uitilisés. Si des drains sont placés, la douche sera autorisée dès l'ablation des drains. Lors des consultations de contrôle, le Docteur CHERIF vérifiera les pansements et expliquera les soins à appliquer de manière à obtenir des cicatrices peu visibles. Des pansement à base de silicone peuvent être appliqués 3 mois durant les 3 mois qui suivent l'opération de manière à obtenir des cicatrices les plus discrètes possibles.

Que retenir de la réduction mammaire ?

La réduction mammaire est une technique qui a fortement évolué durant les 20 dernières années. Les techniques modernes permettent de réduire le poids des seins en les remontant et en corrigeant leur forme. Le sein est remodelé de manière à être plus rond, plus beau. Les cicatrices qui résultent de l’intervention sont de plus en plus courtes. Les patientes sont soulagées par cette intervention qui leur permet de retrouver un meilleur confort de vie et une plus belle poitrine.

Fiche d'information de la SOFCPRE