Lifting mammaire ( cure de ptose)

 

Qui est concernée par cette chirurgie ?

  • Les femmes de tous les âges présentant un manque d’harmonie entre la taille des seins, la peau qui l’enveloppe à l’origine de la ptose et la taille des aréoles.
  • La ptose mammaire est calculée par la hauteur entre la position la plus basse du sein et celle du sillon sous mammaire, en position assise.
  • Légère de 1 à 2 cm, un stylo est bloqué sous le sein.
  • Importante le sein a un aspect de « gant de toilette ».
  • Le remodelage des seins s’impose souvent devant des seins déshabités, un décolleté fripé témoin des années passées et des grossesses.

Elles sont détaillées dans la fiche d’information de la SOFCPRE.

 

Quelles techniques choisir ?

Tout dépendra de l’analyse faite par la patiente concernant :

  • la taille du sein (trop gros, trop petit),
  • la taille de l’aréole ; en moyenne de 3 à 4 cm de diamètre, elle peut être jugée trop large par rapport à la taille du sein.
  • seins tombants, avec nécessité d’augmenter ou de diminuer le volume.

Quand est-il idéal d’opérer ?

  • Au mieux après la fin des grossesses mais parfois avant,
  • Après un amaigrissement.

Dans le cadre de la chirurgie bariatrique, la chirurgie des seins ptosés ne peut bénéficier d’une prise en charge par l’assurance maladie.

Cicatrices résiduelles

Retirer la peau en excès se fera autour de l’aréole et en dessous d’elle laissant une cicatrice péri-aréolaire parfois verticale sous aréolaire, voire aussi dans le sillon sous mammaire.
Chaque cas est particulier et nécessite une analyse fine basée sur le souhait du patient et les explications du chirurgien quant à la forme.
Une exérèse de peau sous aréolaire avec cicatrice verticale permet de pincer le sein et de redonner de la projection.

Avant toute programmation

  • 2 consultations sont obligatoires ; parfois davantage.
  • un bilan radiologique tenant compte des antécédents familiaux de cancer du sein.
    Au minimum une échographie ; après l’âge de 30ans une mammographie.
  • signature du devis après 15 jours de réflexion, du consentement éclairé, et réalisation systématique de photographies médicales.
  • un soutien-gorge est prescrit.
  • l’arrêt d’une éventuelle contraception orale peut être requis, notamment en cas de facteur de risques associés (obésité, mauvais état veineux, trouble de la coagulation).
  • aucun médicament contenant de l’aspirine, d’anti-inflammatoires ou d’anticoagulants oraux ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.
  • arrêt complet du tabac au moins un mois avant l’intervention puis jusqu’à cicatrisation (en général 4 semaines après l’intervention). La cigarette électronique doit être considérée de la même manière.

Repère

  • La durée moyenne d’intervention est de 1 heure ; la patiente est placée en position assise pendant l’intervention.
  • L’hospitalisation est d’une nuit voire en ambulatoire.
  • Les douches sont possibles rapidement sur les seins sans soutien-gorge dès le 7e jour.
  • La cicatrisation se fait en 1 à 3 semaines ; le soutien-gorge mis à la fin de l’intervention sera porté 3 semaines jour et nuit.
  • L’arrêt de travail ou le congé pris après chirurgie sera de 1 à 2 semaines.
  • L’activité sportive sera reprise un mois après l’intervention.
  • Une grossesse n’est pas souhaitée avant 6 mois.

Les complications

Il peut s’agir d’hématome postopératoire.
Les consignes postopératoires strictes les 24 premières heures permettent de les rendre rares.
En cas d’association de mise en place de prothèses : les capsulites rétractiles ou coques à distance sont dues à la formation d’une capsule très ferme autour de la prothèse ; le tabagisme joue un rôle important ainsi que posture et geste inadaptée en postopératoire.

Le Docteur CHERIF assure lui-même le suivi postopératoire de ses patientes ce qui concoure à limiter ces complications.
En règle générale une opérée sera revue à J7 (sept jour après l’opération) et J21, 3 mois et un an postopératoire.

 

fiche d'information de la SOFCPRE