lymphome à grandes cellules et implants mammaires

Dans le vent de panique sur les prothèses amplifié par les médias, je me dois de communiquer afin de vous rassurer et de vous éclairer sur le sujet.
Il a en effet été rapporté 50 cas de lymphomes anaplasiques à grandes cellules entre 2011 et 2018.
Il convient de ne pas s’affoler toutefois. Le risque global reste très faible, entre 1 cas sur 500 000 et 1 cas sur 3 millions de patientes. Les prothèses macrotexturées sont incriminées dans 80% des cas :
80% de ces cas sont décrits aux Etats-Unis et seulement 20% dans le reste du monde dont l’Europe.
En conclusion,
Il n’est pas question de faire retirer ses prothèses mais plutôt de les surveiller.
Un gonflement à distance de l’opération, une douleur inexpliquée doivent entrainer une consultation avec votre chirurgien.
Sincèrement
Dr Mohamed CHERIF

Les commentaires sont fermés.